Ville de Rivière-du-Loup

Actualités

Budget 2018 : Défi, rigueur et prospérité

Budget 2018 : Défi, rigueur et prospérité
La Ville de Rivière-du-Loup a déposé ce 18 décembre le Budget 2018, mettant l’accent sur le développement de la ville et l’investissement dans des infrastructures stratégiques, tout en maintenant la qualité des services et en assurant une gestion rigoureuse des finances publiques. « Nous avons maintenu l’accroissement des dépenses à un niveau près de l’inflation, tout en maintenant des services de qualité pour la population. Et puis, des économies importantes seront réalisées dans certains départements », a indiqué la mairesse Sylvie Vignet, lors du discours sur le Budget.

La Ville maintient les investissements consacrés au pavage et bonifie l’enveloppe de 100 000 $ annuellement, comme prévu dans le plan de maintien des infrastructures routières. Des dépenses d’entretien et d’essence ont été corrigées à la hausse (respectivement de 200 000 $ et de 60 000 $) afin de refléter le niveau moyen atteint ces dernières années. Notons aussi que plus de 140 000 $ de projets spéciaux ont été inclus dans le budget de fonctionnement, au lieu d’être inscrits au PTI. Enfin, le dépôt d’une nouvelle évaluation actuarielle a généré un accroissement de plus de 300 000 $ en charge de retraite et en frais de financement sur les avantages sociaux futurs. « Malgré ces coûts additionnels, nous sommes fiers d’avoir pu conserver la hausse des taxes à 2 % », a commenté Mme Vignet. 

 

Pour le rôle triennal 2017-2019, la Ville a conservé l’équilibre entre les taxes prélevées sur le secteur résidentiel et le non résidentiel, afin de demeurer compétitive dans l’attractivité des citoyens et des entreprises sur son territoire, tout en maintenant une justice fiscale.

 

Un montant de 32 500 $ est prévu en 2018 pour l’achat de bacs bruns, afin de rendre disponible la collecte des matières organiques pour les immeubles de 4 à 8 logements ainsi qu’à tout autre type d’habitations collectives.

 

Infrastructures

Des projets d’envergure sont sur la table pour 2018 et les années suivantes. La Ville a la volonté de maintenir ses infrastructures en bon état et d’en assurer la pérennité. Elle veut aussi assurer l’avenir et investir pour assurer les développements futurs. C’est pourquoi un accroissement de l’endettement total net est prévu. L’endettement net prévu en 2018 atteindra plus de 46 M$ si les projets inscrits se réalisent tous. Ils sont cependant largement tributaires des programmes de subvention admissibles. « Néanmoins, nous croyons fermement que la croissance et la venue d’entreprises et de nouveaux résidents permettront à la Ville d’avoir la capacité financière nécessaire pour le paiement du service de la dette, sans impact important pour les payeurs actuels. »

 

Faits saillants - Budget 2018

  • Rôle d’évaluation imposable atteint 1 826 659 700 $, en hausse de 0,86 % par rapport à 2017;
  • Revenus atteignant 41 663 236 $, en hausse de 2,66 % par rapport à 2017;
  • Dépenses de fonctionnement atteignant 34 023 847 $, en hausse de 3,5 % par rapport à 2017;
  • Endettement total net estimé à 46 879 490 $, soit une hausse de 10 353 190 $.

 

À propos des revenus

Les revenus de la Ville connaîtront une croissance de 1 088 811 $ en 2018. Les revenus attribuables aux projets éoliens sont estimés à 777 238 $ pour l’année 2018, ce qui représente une hausse de 215 191 $ par rapport au montant budgété en 2017, notamment dû à la distribution des revenus des nouveaux parcs Nicolas Riou et Ronceveaux. Le Conseil a manifesté son intérêt pour placer les revenus des nouveaux parcs éoliens dans un surplus affecté, afin d’augmenter les surplus de la Ville qui sont dans la basse moyenne au Québec.

 

Les revenus des droits de mutation ont été ajustés en fonction de la moyenne réalisée les 5 derniers exercices afin de les hausser de 157 368 $, pour les porter à 660 000 $ en 2018.

 

À propos des dépenses

Le service de la dette comprenant le paiement en capital et en intérêts constitue une dépense importante. Le ratio maximum que le Conseil s’est fixé est de 18 % du budget des dépenses. En 2018, le service de la dette totalisera 5 491 123 $, soit 14,3 % du budget total, en deçà de la limite fixée, laissant une marge de manœuvre nécessaire à la réalisation de projets futurs.

 

Concernant la taxation et la tarification, notons :

 

Taux de la taxe foncière

  • Baisse du taux pour le remboursement de la dette de l’ancien territoire de Rivière-du-Loup de 0,01 $;
  • Hausse du taux résidentiel de 0,0337 $ pour le fixer à 1,0327 $;
  • Hausse du taux pour les industries de 0,064 $ pour le fixer à 1,972 $;
  • Hausse du taux pour les immeubles non résidentiels de 0,059 $ pour le fixer à 1,809 $.

 

Tarification des services

  • Gel du tarif résidentiel pour l’eau potable à 205 $;
  • Gel à 95 $ de la vidange des fosses septiques;
  • Tarif résidentiel de la collecte et du traitement des ordures et matières récupérables qui passe à 140 $, parmi les tarifs les plus bas au Québec;
  • Tarif résidentiel pour les égouts qui passe de 158 $ à 165 $.

 

Pour une résidence moyenne de 199 596 $, les taxes augmenteront de 51,25 $ ou 2 % (foncières et tarification) pour les secteurs desservis en aqueduc et égouts de Rivière-du-Loup.

 

Programme triennal d’immobilisations 2018-2020

  • 116,46 M$ investis pour les différents projets, dont 34,9 M$ en 2018;
  • 25,66 % du montant de 2018, soit 8 951 739 $, provient de différents programmes de subventions;
  • 12,14 % du total de 2018, soit 4 235 565 $, provient de financement autre que la dette et les subventions.

 

À ce chapitre, il faut mentionner que la Ville continue de respecter les moyens de financement des immobilisations fixées au plan de contrôle de la dette. De plus, l’objectif d’augmenter le capital autorisé du fonds de roulement est respecté. Le maximum permis égale 20 % des crédits autorisés au budget.

 

Le ratio d’endettement est toujours inférieur à 30 %. La valeur des immobilisations augmente en proportion, plus rapidement que l’endettement net. La cible maximale est de 33 %. Enfin, l’ensemble des ratios de contrôle de l’endettement sont intégralement respectés.

 

Priorités cibles 2018

  • Le maintien du niveau d’investissement dans les infrastructures;
  • Le maintien du contrôle de la dette;
  • Le maintien de la qualité des services aux citoyens;
  • Le développement économique et l’entrepreneuriat;
  • La rigueur dans la gestion des finances publiques.

 

« Le développement de Rivière-du-Loup est notre préoccupation de tous les instants. Et c’est en étant conscient, à titre d’administrateur public, de l’impact que nos gestes auront sur les générations suivantes que nous prendrons nos décisions. En administrateurs inspirés par une collectivité qui nous incite à donner, toutes et tous, le meilleur de nous-mêmes », a conclu Mme Vignet.

Plus de détails